Archives de catégorie : Chercheurs invités

Accueil à Migrinter de chercheurs, enseignants-chercheurs et jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants)

Bienvenue à José Manuel Maroto Blanco

José Manuel Maroto BlancoLe laboratoire est heureux d’accueillir pour une période de trois mois (d’avril à juin) José Manuel Maroto Blanco qui a obtenue une bourse ERASMUS.

José Manuel est chercheur à l’Institut des migrations et membre du Département d’Histoire Contemporaine de l’Université de Grenade.

Actuellement, il prépare une thèse de doctorat sur la représentation des Africains noirs en Espagne et leurs l’expériences vécues depuis le régime de Franco  jusqu’à présent. La réalisation de cette thèse est possible grâce au soutien du Ministère de l’Education, de la Culture et du Sport du Gouvernement espagnol (FPU15 / 01266).

Parmi ses thèmes de recherche, nous pouvons souligner la coopération espagnole au développement en Afrique, les préjugés et le racisme dans l’histoire récente de l’Espagne.

Sélection de publications de José Manuel Maroto Blanco :

  • La Ayuda Oficial al Desarrollo española en Guinea Ecuatorial: un análisis crítico (2014) en Cuadernos Geográficos
  • Os problemas internos da África Central e Ocidental francófona como entravesaodesenvolvimento económico e social: umavisâo crítica das elites africanas (2015) en Simbiotica
  • The Lack of European Awareness Regarding the African Continent The Case of Spanish Universities (2016) enG200 Youth Forum
  • “Ayudarnos es parte de nuestra cultura”. Estrategias de los migrantes ante la crisis económica: El caso de la población senegalesa en Granada (2017) en la Revista Internacional de Estudios Migratorios
  • Miedos y prejuicios de una nación. La negritud y la figura del negro en la historia reciente de España a través del cine (1959-2002) en Revista de Historia Social.

José Manuel est installé dans le bureau des doctorants où on peut le rencontrer. Il participera au cinquième Séminaire Annuel organisé à la M.S.H.S. de Poitiers sur le thème « Humanité et fermeté : lire les frontières au prisme des discours et des dispositifs migratoires ».

Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa page personnelle sur le site de l’Université de Grenade : https://ugr.academia.edu/JoseManuelMarotoBlanco

Et pour le contacter : jmmaroto[at]ugr.es

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Carmen Clara Bravo Torres à MIGRINTER

Le laboratoire est heureux d’accueillir pour une période de trois mois (avril / juin) Carmen Clara Bravo Torres qui a obtenue une bourse ERASMUS. Clara est chercheuse à l’Institut d’Anthropologie et des Migrations de l’Université de Grenade, elle prépare une thèse de doctorat sur la gestion de la diversité dans le contexte éducatif grâce à une subvention du Ministère de l’Education espagnol (FPU).

Clara est anthropologue diplômée de l’Université de Grenade (2011-2015), elle a étudié pendant un an à l’Université de Maynooth, en Irlande (2013-2014) où elle a terminé une maîtrise en études sur la migration (2015-2016) et préparé une maîtrise en politique et démocratie.

Actuellement, elle enquête dans le cadre de sa thèse sur l’identification de la diversité dans l’environnement normatif et politique concernant le contexte éducatif. Par conséquent, ses sujets d’étude sont le contexte éducatif, les migrations, l’altérité, la politique européenne, entre autres.

Elle participe à deux projets de recherche :

  • Construyendo diferencias en la escuela. Estudio de la trayectoria de las ATAL en Andalucía, de su profesorado
    y de su alumnado
  • Multilevel Governance of cultural diversity in a comparative perspective EU-Latin America

Installée dans le bureau des doctorants où on peut la rencontrer, elle analyse les discours politiques et normatifs concernant l’immigration. Prochainement, elle assistera au congrès EVASCOL qui se tiendra à Paris et participera aux différents séminaires qui auront lieu à MIGRINTER.

Pour la contacter : bravotorres93@ugr.es

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Omar Tcham à MIGRINTER

Le laboratoire Migrinter est heureux d’accueillir depuis le 12 mars dernier M. Omar TCHAM, enseignant à l’École Supérieure d’Économie d’Oran et doctorant en Sciences Économiques à l’Université d’Oran 2 –Mohamed Ben Ahmed.

Il prépare une thèse sous la direction du professeure Najat ZATLA, dont la problématique de recherche est axée sur la fuite des cerveaux, la circulation des compétences et le développement en Algérie, avec un intérêt pour la migration des médecins.

Il a bénéficié d’un stage de courte durée de l’ESE-Oran, et compte profiter de son séjour dans notre laboratoire pour enrichir sa bibliographie en exploitant le fonds du centre de ressources, et s’entretenir avec les chercheurs, les enseignants-chercheurs et les doctorants afin de discuter et éclaircir les différents questionnements auxquels il est confronté dans son travail de recherche.

Omar Tcham restera dans nos murs jusqu’au 21 mars.

Courriel :tchamomar@gmail.com

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Accueil de Fatima Ramazanova

Le laboratoire Migrinter accueille pour une période de un mois* Fatima Ramazanova, doctorante à l’Université de Belgorod, en Russie. Fatima a suivi un parcours universitaire en histoire et elle est titulaire d’un diplôme de spécialiste qu’elle a soutenu sur le thème du soufisme.

Elle prépare actuellement une thèse multidisciplinaire en sciences humaines et sociales (en sociologie, en anthropologie et en histoire) sur « Comparative characteristic of French state Policy and Baltic countries in respect of Islamic communities in the second half of XX-beginning of the XXI centuries », sous la direction du professeur de sciences politiques Konstantin Lobanov, de l’université juridique de Belgorod.

Fatima Ramazanova est invitée par l’université de Poitiers dans le cadre d’un programme de partenariat de l’agence Campus France.

Fatime souhaite profiter de son séjour pour consulter les ressources documentaires, rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire Migrinter. Vous pouvez la rencontrer soit dans le bureau des doctorants, soit au centre de documentation de Migrinter.

—–

* Du 3 juin au 3 juillet

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Accueil de Catalina Uzcanga

Le laboratoire Migrinter accueille pour une période de trois mois* Catalina Uzcanga, doctorante à l’Université de Deusto, à Bilbao. Catalina est titulaire d’une licence de sociologie et d’un Master « Innovation et développement de compétences dans l’enseignement supérieur ».

Elle prépare actuellement une thèse (mention européenne) sur les associations de migrants en Espagne, et l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (T.I.C.), sous la direction du chercheur Pedro J. Oiarzabal. Catalina Uzcanga a déjà réalisé un terrain en Andalousie, en Catalogne, au Pays Basque, à Madrid et à Valence auprès de 78 associations fondées par des personnes originaires de Roumanie, du Maroc, d’Equateur, de Colombie, et de Bolivie.

Catalina souhaite profiter de son séjour pour consulter les ressources documentaires, rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire Migrinter, et participer aux travaux du réseau Migrations.

Vous pouvez la rencontrer soit dans le bureau des doctorants, soit au centre de documentation de Migrinter.

—–

* Du 1er juin au 15 juillet et du 1er septembre au 15 octobre

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Bienvenue à Pavitranand Ramhota

PAVI RAMHOTA

Le laboratoire Migrinter accueille pour une période de trois mois* le professeur d’anthropologie Pavitranand Ramhota, enseignant-chercheur au Mahatma Gandhi Institute de l’île Maurice. Pavi Ramhota est également associé au Rabindranath Tagore Institute et à l’Université de Maurice.

Pavi Ramhota est titulaire d’un Master of Arts (en sociologie), d’un Master of Science (en anthropologie) de la London School of Economics and Political Science, et il a soutenu en 2004 une thèse intitulée : «
La transformation des cultes populaires Indo-Mauriciens dans le contexte de la mondialisation à l’Ile Maurice
» à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO) de Paris.

Aujourd’hui, Pavi Ramhota est invité par la Région Poitou-Charentes sur un programme de recherche fondamentale en anthropologie des habitudes alimentaires et corporelles qui vise à analyser les représentations, le discours et les pratiques contemporaines d’habitudes alimentaires et leurs conséquences sur la santé à l’Ile Maurice et à l’Ile Rodrigue. Ce projet de recherche viendra apporter un éclairage anthropologique sur la relation alimentation/santé, ce qui renforcera les synergies entre sciences humaines et sciences médicales à l’échelle régionale.

Il est accueilli dans le bureau « Chercheurs invités » de la MSHS situé en Rez-de-Jardin.

—–
* du 08 janvier au 31 mars 2015

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Bienvenue à Bara Mboup

Le laboratoire Migrinter accueille pour une période de quinze jours* Bara Mboup, Enseignant à l’Ecole Supérieure d’Economie Appliquée (ESEA) et au Département de Géographie de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) à Dakar (Sénégal).

Bara Mboup a conduit une thèse en 2006 intitulée : « Politique de développement, migrations internationales et équilibre villes-campagnes dans le vieux bassin arachidier (région de Louga, Sénégal) » au sein de l’Université de Cheikh Anta Diop de Dakar.

Aujourd’hui, Bara Mboup mène des recherches sur les enjeux et les perspectives d’une politique migratoire au Sénégal. Il est également coordinateur d’un laboratoire de recherche sur les Migrations et l’Education au Développement (REMED) au sein de l’ESEA. Il compte ainsi profiter de son séjour dans les locaux de la MSHS pour se nourrir des ouvrages disponibles au centre de documentation.

Il est accueilli dans le bureau « Chercheurs invités » de la MSHS.

Bara Mboup avait déjà été accueilli à Poitiers du 20 novembre au 05 décembre 2012, lors d’un séjour qu’il avait considéré comme un « voyage prospectif » et qui fut également l’occasion pour lui de rencontrer et dialoguer avec les chercheurs présents.

* du 12 au 22 janvier 2015

Sarah Przybyl

Doctorante en Géographie

More Posts

Awa Ba invitée à Migrinter

Le laboratoire MIGRINTER est heureux d’accueillir Madame Awa Ba du 15 au 19 décembre 2014. Awa est doctorante en anthropologie, à l’Université d’Uppsala, en Suède. Elle travaille sur le thème des femmes migrantes sénégalaises à New York (Etats-Unis), sous la direction du professeur Eva Evers-Rosander. Sous le titre  « Femmes, religions et transnationalisme« , son travail de recherche concerne la renégociation des identités et les relations de genre dans le « Petit Sénégal » (Little Senegal) de New York.

Awa est installée dans le bureau « chercheurs invités » de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS). Elle compte profiter de son séjour pour compléter sa recherche bibliographique, rencontrer les chercheurs du laboratoire et participer aux activités scientifiques de l’équipe. Elle présentera ses travaux à la réunion de laboratoire du 18 décembre.

Publication :

  • Ba, Awa (2008) Les femmes mourides à New York : une renégociation de l’identité musulmane en migration, in Momar Coumba Diop, Le Sénégal des migrations : mobilités, identités et sociétés, Dakar ; Paris ; Nairobi : CREPOS ; Karthala ; ONU-Habitat, pp. 389-408.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Séminaire 25/09 : Ricard Morén-Alegret

SEMINAIRE DE RENTREE – Ricard Morén-Alegret

A la MSHS – Salle Gargantua – , le jeudi 25 septembre à 10:00, se tiendra le premier séminaire de laboratoire de l’année universitaire. Nous aurons le plaisir d’écouter Ricard Morén-Alegret (Université autonome de Barcelone) sur le thème « British immigration and sustainable small towns and rural areas« … Une présentation sans nul doute passionnante et qui raisonne avec beaucoup de nos travaux à Migrinter !

La recherche de Ricard Morén-Alegret porte sur l’étude de l’intégration des immigrants et le rôle des organisations dans la durabilité des petites villes et zones rurales européennes, le cas du Poitou-Charentes.


Travaux récents :

  • Fatorić, Sandra ; Morén-Alegret, Ricard ; Kasimis, Charalambos (2014) Exploring climate change effects in Euro-Mediterranean protected coastal wetlands : the cases of Aiguamolls de l’Empordà, Spain and Kotychi-Strofylia, Greece,  International Journal of Sustainable Development & World Ecology. DOI: 10.1080/13504509.2014.888377
  • Mendoza, Cristóbal ; Morén-Alegret, Ricard (2013) Exploring methods and techniques for the analysis of senses of place and migration, Progress in Human Geography, 37(6) 762–785.
  • Wladyka, Dawid ; Morén-Alegret, Ricard (2014) Polish immigration in Barcelona : The Sagrada Familia neighbourhood as an arena for interaction, International Migration, 52 (1), 146–164.


Page personnelle de Ricard Morén-Alegret

Ricard Morén-Alegret à Migrinter

Le laboratoire MIGRINTER est heureux d’accueillir Ricard Morén-Alegret du premier juillet au 30 septembre 2014. Ricard est chercheur et professeur de géographie humaine à l’Université Autonome de Barcelone (UAB). Il bénéficie d’une bourse de chercheur invité de la Région Poitou-Charentes.
Sa recherche porte sur l’étude de l’intégration des immigrants et le rôle des organisations dans la durabilité des petites villes et zones rurales européennes, le cas du Poitou-Charentes.
Ricard Morén-Alegret est installé dans le bureau « chercheurs invités » de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS). Il compte profiter de son séjour pour rencontrer les chercheurs du laboratoire et participer aux activités scientifiques de l’équipe.


Travaux récents :

  • Fatorić, Sandra ; Morén-Alegret, Ricard ; Kasimis, Charalambos (2014) Exploring climate change effects in Euro-Mediterranean protected coastal wetlands : the cases of Aiguamolls de l’Empordà, Spain and Kotychi-Strofylia, Greece,  International Journal of Sustainable Development & World Ecology. DOI: 10.1080/13504509.2014.888377
  • Mendoza, Cristóbal ; Morén-Alegret, Ricard (2013) Exploring methods and techniques for the analysis of senses of place and migration, Progress in Human Geography, 37(6) 762–785.
  • Wladyka, Dawid ; Morén-Alegret, Ricard (2014) Polish immigration in Barcelona : The Sagrada Familia neighbourhood as an arena for interaction, International Migration, 52 (1), 146–164.


Page personnelle de Ricard Morén-Alegret

Rabaa Chibet invitée à Migrinter

Le laboratoire MIGRINTER accueille Rabaa Chibet du 05 mai au 31 juillet 2014. Elle est doctorante en sciences économiques, à la Faculté de sciences économiques et de gestion de l’Université de Sousse, en Tunisie. Elle a bénéficié d’une bourse d’alternance de trois mois du Ministère de l’Enseignement Supérieur de Tunisie.

Rabaa Chibet prépare sa thèse de doctorat depuis décembre 2011, sous la direction du monsieur Mohamed Amine Hammas, professeur en économie et doyen de la faculté.

Sa recherche porte sur les flux, les facteurs et les conséquences des migrations dans le Bassin méditerranéen. Plus précisément, elle analyse les migrations régulières, clandestines, féminines, ainsi que les mobilités des travailleurs hautement qualifiés, les transferts de fonds et les réseaux diasporiques.

Rabaa Chibet est installée dans un bureau à la bibliothèque de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS), d’où elle enrichit son sujet des ressources bibliographiques et documentaires disponibles à Migrinter. Elle compte profiter de ce séjour pour rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire et participer au séminaire doctoral « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes » prévu les 23 et 24 juin prochains. Elle souhaite vivement intégrer le réseau de doctorant-e-s travaillant sur les migrations qui doit être créé à l’issue de ce séminaire.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Hicham Jamid : la tête dans les livres

Le laboratoire MIGRINTER accueille du 26 mai au 25 juin 2014 Hicham Jamid, qui nous vient de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Ibn Zohr (Agadir, Maroc). Hicham est géographe : il prépare une thèse de doctorat sous la direction du professeur Mohammed Charef, directeur du Laboratoire d’Etudes sur les Migrations, Anthropologies, Sociétés et Espaces (LEMASE) à Agadir. M. Charef est également membre associé de Migrinter depuis près de trente ans.

En novembre 2013, Hicham Jamid a soutenu un mémoire de fin d’étude portant sur « L’Entrepreneuriat migrant et le réinvestissement dans le pays d’origine, le cas des commerçants d’Agadir », pour l’obtention d’un Master en Migrations et Développement Durable. Il poursuit sa réflexion à travers son projet de thèse intitulé : « Marocaines et Marocains en contexte transmigratoire : représentations et discours ». Ce travail consiste à étudier les mobilités de migrants marocains hautement qualifiés, encore peu explorées dans les recherches sur le phénomène migratoire marocain. Cette recherche doctorale s’inscrit dans la logique des études sur le transnational. Elle s’enregistre dans le prolongement des travaux sur les nouvelles réalités du phénomène migratoire et de la mobilité transnationale qu’opèrent les migrants marocains aujourd’hui, à l’aune de la mondialisation des échanges et de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Après avoir défini son sujet de thèse, Hicham effectue un séjour de recherche d’un mois à Migrinter, afin de mieux cerner sa problématique de recherche et d’effectuer au centre de documentation de Migrinter son travail bibliographique de base.

Hicham Jamid souhaite également profiter de son séjour au laboratoire pour rencontrer les chercheurs spécialistes dans les thèmes qu’il soulève dans ses recherches. De même, coïncidant avec sa présence à Migrinter, il souhaite intégrer le réseau de doctorant-e-s travaillant sur les migrations qui doit être créé à l’issue du séminaire doctoral « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthode », les 23 et le 24 juin 2014.

Hicham Jamid a publié récemment dans la revue « Hommes et Migrations » un article intitulé « Du couscous au foie gras : l’investissement des Marocains du monde dans le secteur de la gastronomie et ses répercussions dans le pays d’origine » (avec Marie Caquel, Hommes et Migrations, 2013, n°1303, pp.67-72). [http://hommesmigrations.revues.org/2555]

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Bienvenue à Lucia Leontiev

Lucia Leontiev est présente à Migrinter du 13 mai au 20 mai 2014. Elle est enseignante de Droit international publique et de Droit international de la migration à la Faculté de Droit et Sciences Sociales ainsi que de la Traduction juridique spécialisée à la Faculté des Lettres de l’Université « Alecu Russo » de République de Moldavie.

Ses recherches portent sur la question de la protection des droits de l’homme dans les Etats fantômes, avec un intérêt particulière sur le sujet de la migration illégale et les Etats fantômes, et l’interdépendance entre ces deux phénomènes.

Elle compte, pendant son passage à Poitiers, profiter des ressources bibliographiques et documentaires de Migrinter, ainsi que rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire.

Elle a déjà publié :

  • Lucia LEONTIEV, Maria ORLOV (2014) Le caractère unitaire de l’Etat moldave, article publié dans «L’administration publique: entre les missions et les contraintes budgétaires: dimensions juridiques et managériales», Ed. Wolters Kluwer, Bucarest, Roumanie.
  • Lucia LEONTIEV (2013) La migration illégale des travailleurs : defis a surmonter par la République de Moldova dans son cheminement européen, article publié dans la revue scientifique du Colloque : « Ressources humaines, territoires, formations supérieures », IUT, Saint Omer, France.
  • Lucia LEONTIEV (2013) La forme de l’Etat de la République de Moldova : un dilemme entre les dispositions constitutionnelles et le separatisme transnistrien, publié dans le Cahier scientifique N° 6 de l’Institut des Sciences Administratives, Chișinãu, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2011) Droit au mariage protégé par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, article publié dans les « Actes de la Conférence Scientifique de l’Institut d’Histoire, d’Etat et Droit », Chișinãu, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2009) Particularités des conflits dans la région de la Mer Noire, article publié dans les Actes de la Conférence Scientifique « Expérience de la recherche – composante essentielle de la formation de spécialité », Université d’État de Bãlți, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2009) Le conflit en Transnistrie et sa solution, article publié dans les Actes de la Conférence Scientifique « Expérience de la recherche – composante essentielle de la formation de spécialité », Université d’État de Bãlți, République de Moldavie.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Accueil de Maria Mercedes Di Virgilio

Maria Mercedes Di Virgilio est présente à Migrinter du 1er au 31 mars 2014. Elle est professeur de sociologie au département de sciences sociales de l’Université de Buenos Aires (U.B.A.).

Ses recherches portent sur la question de la mobilité résidentielle et quotidienne dans les familles de classes moyennes et populaires de Buenos Aires. Elle dirige actuellement un projet de recherche financé par le CONICET (Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas) : « Effets de localisation dans la vie quotidienne des quartiers populaires ségrégués de Buenos Aires ».

Elle fait partie du comité éditorial  de la revue Quid16, revue d’études urbaines de l’Institut Gino Germani le l’UBA.

Elle a à son actif de nombreuses publications,

dont les ouvrages :

  •  Di Virgilio, María Mercedes; Boniolo, Paula y Otero, María Pía. Transformaciones en las políticas de lucha contra la pobreza Diseños del Norte y alternativas del Sur. Buenos Aires: CLACSO. 2011. pág. 368.
  • Rodríguez, María Carla; Di Virgilio, María Mercedes. Caleidoscopio de las políticas territoriales. Un rompecabezas para armar. Buenos Aires: PROMETEO. 2011. pág. 400.
  • Chiara, M.; Moro, J.; Ariovich, A., Jiménez, C. y Di Virgilio, M.M.; Accesibilidad a la atención de la salud en el municipio de San Fernando. Universidad Nacional de General Sarmiento/ Municipalidad de San Fernando. Los Polvorines. 2010

Et les articles :

  • María Mercedes Di Virgilio, Tomás Guevara y Soledad Arqueros Mejica. »Estrategias de acceso al suelo y a la vivienda en barrios populares del Área Metropolitana de Buenos Aires ».   Revista Brasileira de Estudos Urbanos e Regionais, Vol. 14, no. 2. 2012. Instituto de Pesquisa e Planejamento Urbano e Regional, Universidade Federal do Rio de Janeiro.
  • María Mercedes Di Virgilio y Mariana Heredia.“Presentación al Dossier Clase social y territorio”.  En Quid16, Revista del Área de Estudios Urbanos, no. 2. Instituto de Investigaciones Gino Germani (UBA). Buenos Aires. 2012, ISSN  2250-4060.
  • María Mercedes Di Virgilio, Betina Freidin y Guillermina D’ Onofrio. “Défis que présente le processus d’analyse des données dans la recherche qualitative: réflexions néées de la recherche pratiquée en différents contextes de travail”. Recherches Qualitatives, «La recherche qualitative en Argentine: des acquis et des questionnements», Vol. 31, no. 3. Association pour la recherche qualitative (ARQ). Canada. 2012. ISSN 1203-3839.

Accueil de Handerson Joseph

Le laboratoire MIGRINTER accueille du 18 au 21 février 2014 Handerson Joseph, enseignant-chercheur Haïtien à l’Université fédérale de Pelotas, au Brésil (UFPEL).

Handerson Joseph mène une recherche doctorale au NUCEC, département d’anthropologie sociale (PPGAS) du Musée national, à l’Université fédérale de Rio de Janeiro et en co-tutelle avec l’IRIS-EHESS. Ses thèmes de recherche portent sur le contenu ethnographique de diasporas et les expériences de mobilité des Haïtiens au Brésil, et comprend ainsi le Surinam, la Guyane française et Haïti.

Sa visite à Migrinter s’inscrit dans le cadre d’un programme de coopération CAPES-COFECUB* entre la France et le Brésil, sous le titre de projet  » Mode de gouvernement et pratiques économiques ordinaires « .

Handerson Joseph a profité des ressources disponibles au centre de documentation de Migrinter et il a présenté ses travaux de recherche lors de la réunion mensuelle du laboratoire, le 20 février.

—–

Vous pouvez le joindre à cette adresse : handersonj_82@yahoo.es

*CAPES-COFECUB = Coordination pour le perfectionnement du Personnel de l’Enseignement Supérieur, agence qui dépend du ministère de l’éducation au Brésil, et pour la France, le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche