Montmorillon 2019 – Migrations en images

L’exposition « Migrations en images » sera présentée au Festival « Printemps des cartes » qui se tiendra à Montmorillon (Vienne) du 2 au 5 mai 2019, à la Maison des Jeunes et de la Culture Claude Nougaro, salle Arts Plastiques.

L’ensemble du programme du festival : http://www.printempsdescartes.fr

L’exposition « Migrations en images » propose un ensemble de cartes, photographies, dessins et croquis commentés et issus de recherches des membres du laboratoire Migrinter. À partir d’une multitude de terrains (voir ci-contre) l’exposition a pour objectif de restituer au fil des années des résultats d’enquêtes, de séjours d’études et d’observations effectués autour de parcours migratoires – parfois complexes – d’enfants et d’adultes, de territoires frontaliers, de situations éphémères, d’espaces urbains et ruraux marqués par ces diverses expériences migratoires.

L’exposition peut être regardée à travers différents prismes. Le premier concerne les dynamiques migratoires où il s’agit de cerner, saisir et donner à voir les vécus en migration. L’enjeu est ici de rendre compte de l’expérience que les personnes ont de leur migration dans toute sa complexité.

Le second prisme éclaire les évolutions des espaces de vie desmigrations en qualifiant les lieux qui les composent et les mobilités qui les connectent. Les notions de route et de lieux qui sont liées, permettentici d’appréhender l’ensemble du parcours migratoire au détriment d’uneanalyse s’appuyant sur les découpages des États nations.

Enfin le dernier prisme est celui des politiques migratoires et des normes qui en découlent, la mise en œuvre de ces processus s’observe tant à l’échelon local (un espace frontalier, un centre d’accueil, etc.) qu’à une échelle régionale. Ces dynamiques engendrent nécessairement des liens entre diverses catégories de personnes comme les migrants, les acteurs publics et privés, etc. Elles conduisent aussi à différentes mobilisations autour de ces situations migratoires avec des solidarités entre migrants et non-migrants dans les pays d’accueil et d’origine. Il s’agit notamment de questionner le positionnement des sociétés d’accueil au sujet de l’accès et de l’établissement de personnes étrangères sur leurs territoires.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.