Archives par mot-clé : formation doctorale

Programme DPDF: deuxième atelier à Philadelphie

Le second atelier du programme « Dissertation Proposal Development Felloship », financé par le Social Science Research Council, la Fondation de l’Université de Poitiers et le programme GSE du service des Relations Internationales, s’est tenu à Philadelphie du 13 au 16 Septembre. Cet atelier fut organisé sur le thème « transnationalisme et circulation migratoire » sous la direction de Emmanuel Ma Mung, Thomas Lacroix et Khachig Tölölyan.

Le programme a rassemblé douze étudiants en début de thèse, issus d’universités américaines et françaises, avec pour but de les aider à formaliser leur projet de thèse. Cette manifestation a rencontré un vif succès. Elle fut l’occasion pour les étudiants de se familiariser avec un horizon de recherche transatlantique. Il est aujourd’hui question de prolonger cette initiative au sein d’un réseau de recherche informel. Rendez-vous est donc pris dans quatre ans, où les doctorants pourront, on peut l’espérer, présenter les résultats de leurs travaux. Côté scientifique, ce programme a permis de jeter les fondations d’une réflexion croisée sur les thèmes du transnationalisme et de la circulation migratoire. Là encore, plusieurs pistes sont engagées pour poursuivre cette initiative.

Formation doctorale franco-américaine : Nouvelles approches de la circulation migratoire et du transnationalisme

Du 11 au 15 juin s’est tenu à Migrinter un atelier de formation doctorale sur le thème du transnationalisme et de la circulation migratoire. Cette formation s’inscrit dans le cadre du « Dissertation Proposal Development Program » du Social Science Research Council. Il a bénéficié du soutien de la Fondation de l’Université de Poitiers et du programme GSE du service de Relations Internationales. Ce programme est destiné à de nouveaux doctorants français et américains avec pour objectif de les aider à donner consistance à leur projet de thèse. L’encadrement des étudiants est assuré, côté Migrinter, par Thomas Lacroix et Emmanuel Ma Mung, et côté américain par Khachig Tölölyan (Université de Wesleyan).

La formation fut ouverte par une journée de conférence sur une comparaison critique entre les paradigmes français et anglo-saxons des mobilités. Sont intervenus Peggy Levitt (Wellesley College, Université d’Harvard), Robin Cohen (International Migration Institute, Université d’Oxford), Kamel Dorai (Migrinter) et Laurent Faret (SEDET, Paris VII). Les journées suivantes ont alterné sessions de présentation des projets des étudiants et sessions de formation théorique et méthodologique.

Cet été, les doctorants réalisent un terrain exploratoire au cours duquel ils doivent tester la validité de leurs hypothèses et la faisabilité de la recherche. Un second rendez-vous a été pris du 13 au 16 septembre 2012 à Philadelphie pour un second atelier de formation. L’objectif est de permettre aux étudiants de finaliser leur projet et de les accompagner, le cas échéant, dans la recherche de financements. Outre des sessions de discussion sur leurs travaux, ils rencontreront des représentants des principales institutions et fondations américaines et européennes proposant des bourses doctorales.