Archives de catégorie : Chercheurs invités

Accueil à Migrinter de chercheurs, enseignants-chercheurs et jeunes chercheurs (doctorants, post-doctorants)

Ricard Morén-Alegret à Migrinter

Le laboratoire MIGRINTER est heureux d’accueillir Ricard Morén-Alegret du premier juillet au 30 septembre 2014. Ricard est chercheur et professeur de géographie humaine à l’Université Autonome de Barcelone (UAB). Il bénéficie d’une bourse de chercheur invité de la Région Poitou-Charentes.
Sa recherche porte sur l’étude de l’intégration des immigrants et le rôle des organisations dans la durabilité des petites villes et zones rurales européennes, le cas du Poitou-Charentes.
Ricard Morén-Alegret est installé dans le bureau « chercheurs invités » de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS). Il compte profiter de son séjour pour rencontrer les chercheurs du laboratoire et participer aux activités scientifiques de l’équipe.


Travaux récents :

  • Fatorić, Sandra ; Morén-Alegret, Ricard ; Kasimis, Charalambos (2014) Exploring climate change effects in Euro-Mediterranean protected coastal wetlands : the cases of Aiguamolls de l’Empordà, Spain and Kotychi-Strofylia, Greece,  International Journal of Sustainable Development & World Ecology. DOI: 10.1080/13504509.2014.888377
  • Mendoza, Cristóbal ; Morén-Alegret, Ricard (2013) Exploring methods and techniques for the analysis of senses of place and migration, Progress in Human Geography, 37(6) 762–785.
  • Wladyka, Dawid ; Morén-Alegret, Ricard (2014) Polish immigration in Barcelona : The Sagrada Familia neighbourhood as an arena for interaction, International Migration, 52 (1), 146–164.


Page personnelle de Ricard Morén-Alegret

Rabaa Chibet invitée à Migrinter

Le laboratoire MIGRINTER accueille Rabaa Chibet du 05 mai au 31 juillet 2014. Elle est doctorante en sciences économiques, à la Faculté de sciences économiques et de gestion de l’Université de Sousse, en Tunisie. Elle a bénéficié d’une bourse d’alternance de trois mois du Ministère de l’Enseignement Supérieur de Tunisie.

Rabaa Chibet prépare sa thèse de doctorat depuis décembre 2011, sous la direction du monsieur Mohamed Amine Hammas, professeur en économie et doyen de la faculté.

Sa recherche porte sur les flux, les facteurs et les conséquences des migrations dans le Bassin méditerranéen. Plus précisément, elle analyse les migrations régulières, clandestines, féminines, ainsi que les mobilités des travailleurs hautement qualifiés, les transferts de fonds et les réseaux diasporiques.

Rabaa Chibet est installée dans un bureau à la bibliothèque de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS), d’où elle enrichit son sujet des ressources bibliographiques et documentaires disponibles à Migrinter. Elle compte profiter de ce séjour pour rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire et participer au séminaire doctoral « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthodes » prévu les 23 et 24 juin prochains. Elle souhaite vivement intégrer le réseau de doctorant-e-s travaillant sur les migrations qui doit être créé à l’issue de ce séminaire.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Hicham Jamid : la tête dans les livres

Le laboratoire MIGRINTER accueille du 26 mai au 25 juin 2014 Hicham Jamid, qui nous vient de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Ibn Zohr (Agadir, Maroc). Hicham est géographe : il prépare une thèse de doctorat sous la direction du professeur Mohammed Charef, directeur du Laboratoire d’Etudes sur les Migrations, Anthropologies, Sociétés et Espaces (LEMASE) à Agadir. M. Charef est également membre associé de Migrinter depuis près de trente ans.

En novembre 2013, Hicham Jamid a soutenu un mémoire de fin d’étude portant sur « L’Entrepreneuriat migrant et le réinvestissement dans le pays d’origine, le cas des commerçants d’Agadir », pour l’obtention d’un Master en Migrations et Développement Durable. Il poursuit sa réflexion à travers son projet de thèse intitulé : « Marocaines et Marocains en contexte transmigratoire : représentations et discours ». Ce travail consiste à étudier les mobilités de migrants marocains hautement qualifiés, encore peu explorées dans les recherches sur le phénomène migratoire marocain. Cette recherche doctorale s’inscrit dans la logique des études sur le transnational. Elle s’enregistre dans le prolongement des travaux sur les nouvelles réalités du phénomène migratoire et de la mobilité transnationale qu’opèrent les migrants marocains aujourd’hui, à l’aune de la mondialisation des échanges et de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Après avoir défini son sujet de thèse, Hicham effectue un séjour de recherche d’un mois à Migrinter, afin de mieux cerner sa problématique de recherche et d’effectuer au centre de documentation de Migrinter son travail bibliographique de base.

Hicham Jamid souhaite également profiter de son séjour au laboratoire pour rencontrer les chercheurs spécialistes dans les thèmes qu’il soulève dans ses recherches. De même, coïncidant avec sa présence à Migrinter, il souhaite intégrer le réseau de doctorant-e-s travaillant sur les migrations qui doit être créé à l’issue du séminaire doctoral « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthode », les 23 et le 24 juin 2014.

Hicham Jamid a publié récemment dans la revue “Hommes et Migrations” un article intitulé “Du couscous au foie gras : l’investissement des Marocains du monde dans le secteur de la gastronomie et ses répercussions dans le pays d’origine” (avec Marie Caquel, Hommes et Migrations, 2013, n°1303, pp.67-72). [http://hommesmigrations.revues.org/2555]

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Bienvenue à Lucia Leontiev

Lucia Leontiev est présente à Migrinter du 13 mai au 20 mai 2014. Elle est enseignante de Droit international publique et de Droit international de la migration à la Faculté de Droit et Sciences Sociales ainsi que de la Traduction juridique spécialisée à la Faculté des Lettres de l’Université « Alecu Russo » de République de Moldavie.

Ses recherches portent sur la question de la protection des droits de l’homme dans les Etats fantômes, avec un intérêt particulière sur le sujet de la migration illégale et les Etats fantômes, et l’interdépendance entre ces deux phénomènes.

Elle compte, pendant son passage à Poitiers, profiter des ressources bibliographiques et documentaires de Migrinter, ainsi que rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire.

Elle a déjà publié :

  • Lucia LEONTIEV, Maria ORLOV (2014) Le caractère unitaire de l’Etat moldave, article publié dans «L’administration publique: entre les missions et les contraintes budgétaires: dimensions juridiques et managériales», Ed. Wolters Kluwer, Bucarest, Roumanie.
  • Lucia LEONTIEV (2013) La migration illégale des travailleurs : defis a surmonter par la République de Moldova dans son cheminement européen, article publié dans la revue scientifique du Colloque : « Ressources humaines, territoires, formations supérieures », IUT, Saint Omer, France.
  • Lucia LEONTIEV (2013) La forme de l’Etat de la République de Moldova : un dilemme entre les dispositions constitutionnelles et le separatisme transnistrien, publié dans le Cahier scientifique N° 6 de l’Institut des Sciences Administratives, Chișinãu, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2011) Droit au mariage protégé par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, article publié dans les « Actes de la Conférence Scientifique de l’Institut d’Histoire, d’Etat et Droit », Chișinãu, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2009) Particularités des conflits dans la région de la Mer Noire, article publié dans les Actes de la Conférence Scientifique « Expérience de la recherche – composante essentielle de la formation de spécialité », Université d’État de Bãlți, République de Moldavie.
  • Lucia LEONTIEV (2009) Le conflit en Transnistrie et sa solution, article publié dans les Actes de la Conférence Scientifique « Expérience de la recherche – composante essentielle de la formation de spécialité », Université d’État de Bãlți, République de Moldavie.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Accueil de Maria Mercedes Di Virgilio

Maria Mercedes Di Virgilio est présente à Migrinter du 1er au 31 mars 2014. Elle est professeur de sociologie au département de sciences sociales de l’Université de Buenos Aires (U.B.A.).

Ses recherches portent sur la question de la mobilité résidentielle et quotidienne dans les familles de classes moyennes et populaires de Buenos Aires. Elle dirige actuellement un projet de recherche financé par le CONICET (Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas) : “Effets de localisation dans la vie quotidienne des quartiers populaires ségrégués de Buenos Aires”.

Elle fait partie du comité éditorial  de la revue Quid16, revue d’études urbaines de l’Institut Gino Germani le l’UBA.

Elle a à son actif de nombreuses publications,

dont les ouvrages :

  •  Di Virgilio, María Mercedes; Boniolo, Paula y Otero, María Pía. Transformaciones en las políticas de lucha contra la pobreza Diseños del Norte y alternativas del Sur. Buenos Aires: CLACSO. 2011. pág. 368.
  • Rodríguez, María Carla; Di Virgilio, María Mercedes. Caleidoscopio de las políticas territoriales. Un rompecabezas para armar. Buenos Aires: PROMETEO. 2011. pág. 400.
  • Chiara, M.; Moro, J.; Ariovich, A., Jiménez, C. y Di Virgilio, M.M.; Accesibilidad a la atención de la salud en el municipio de San Fernando. Universidad Nacional de General Sarmiento/ Municipalidad de San Fernando. Los Polvorines. 2010

Et les articles :

  • María Mercedes Di Virgilio, Tomás Guevara y Soledad Arqueros Mejica.”Estrategias de acceso al suelo y a la vivienda en barrios populares del Área Metropolitana de Buenos Aires”.   Revista Brasileira de Estudos Urbanos e Regionais, Vol. 14, no. 2. 2012. Instituto de Pesquisa e Planejamento Urbano e Regional, Universidade Federal do Rio de Janeiro.
  • María Mercedes Di Virgilio y Mariana Heredia.“Presentación al Dossier Clase social y territorio”.  En Quid16, Revista del Área de Estudios Urbanos, no. 2. Instituto de Investigaciones Gino Germani (UBA). Buenos Aires. 2012, ISSN  2250-4060.
  • María Mercedes Di Virgilio, Betina Freidin y Guillermina D’ Onofrio. “Défis que présente le processus d’analyse des données dans la recherche qualitative: réflexions néées de la recherche pratiquée en différents contextes de travail”. Recherches Qualitatives, «La recherche qualitative en Argentine: des acquis et des questionnements», Vol. 31, no. 3. Association pour la recherche qualitative (ARQ). Canada. 2012. ISSN 1203-3839.

Accueil de Handerson Joseph

Le laboratoire MIGRINTER accueille du 18 au 21 février 2014 Handerson Joseph, enseignant-chercheur Haïtien à l’Université fédérale de Pelotas, au Brésil (UFPEL).

Handerson Joseph mène une recherche doctorale au NUCEC, département d’anthropologie sociale (PPGAS) du Musée national, à l’Université fédérale de Rio de Janeiro et en co-tutelle avec l’IRIS-EHESS. Ses thèmes de recherche portent sur le contenu ethnographique de diasporas et les expériences de mobilité des Haïtiens au Brésil, et comprend ainsi le Surinam, la Guyane française et Haïti.

Sa visite à Migrinter s’inscrit dans le cadre d’un programme de coopération CAPES-COFECUB* entre la France et le Brésil, sous le titre de projet ” Mode de gouvernement et pratiques économiques ordinaires “.

Handerson Joseph a profité des ressources disponibles au centre de documentation de Migrinter et il a présenté ses travaux de recherche lors de la réunion mensuelle du laboratoire, le 20 février.

—–

Vous pouvez le joindre à cette adresse : handersonj_82@yahoo.es

*CAPES-COFECUB = Coordination pour le perfectionnement du Personnel de l’Enseignement Supérieur, agence qui dépend du ministère de l’éducation au Brésil, et pour la France, le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Bienvenue à Anna Chodorowska

Le laboratoire a le plaisir d’accueillir Anna Chodorowska pour une durée de trois semaines (du 13 au 31 mai 2013). Anna Chodorowska prépare depuis 2011 une thèse bilingue français/polonais en Sciences humaines, mention Sciences politiques et Politiques publiques à l’Université de Zielona Góra (Pologne) sous la direction de Bernadette Nitschke.

Sa thèse porte sur le droit et la politique vis-à-vis des réfugiés sous l’aspect multiculturel : le cas de la France, de la Suisse et du Canada.

Elle compte, pendant son passage à Poitiers, profiter des ressources bibliographiques et documentaires de Migrinter, ainsi que rencontrer les chercheurs et les doctorants du laboratoire.

Elle a déjà publié :

Chodorowska Anna, «Systemy filozoficzno-religijne w Japonii w aspekcie ich relacji do państwa i prawa», (Le système philosophico-religieux japonais sous ses aspects politiques et juridiques), Młody Politolog, n° 2, 2013.

Chodorowska Anna, Samah Ousmane, Sarah Progin-Theuerkauf, « L’arrêt Hirsi Jamaa et autres c. Italie de la Cour européenne des Droits de l’homme. Premières observations », Asyl (Revue suisse pour la pratique et le droit d’asile), n° 2, 2012, p. 25-30.

Chodorowska Anna, « Prawa czlowieka a etyka, czyli uniwersalistyczna filozofia etyczna », (Ethique  et Droits de l’homme : la philosophie universelle de l’éthique), Morianistyczne Sympozjum. Dyplomqcja, literatura, polityka, Katowice : Uniwersytet Slaski, 2012.

Chodorowska Anna, « Wolność przemieszczania się w prawie międzynarodowym » (La libre circulation des personnes en droit international), Młody Politolog, n° 1, 2011, p. 29-44.

Vous pouvez la rencontrer au bureau « Doctorants de Migrinter » de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, bureau 0.28.

Accueil de Chedly Belkhodja – Univ. Moncton (Canada)

CBelkhodjaChedly Belkhodja sera présent à Migrinter du 13 au 17 mai. Il est professeur au département de science politique de l’Université de Moncton.

Ses recherches portent sur les questions de l’immigration dans les villes de taille moyenne et dans les régions de faible immigration et des discours et représentations de la diversité culturelle, religieuse et ethnique. Il mène également une réflexion sur le phénomène du populisme et des idéologies de  la droite. Ses articles ont été publiés dans Études ethniques du Canada, Revue canadienne de science politique, Politique et Sociétés, Argument, Francophonie d’Amérique, Lexicometrica.

Il vient de publier un ouvrage collectif sur les politiques et les pratiques de la régionalisation (L’Harmathan, 2012) et un essai sur l’immigration au Nouveau‐Brunswick (D’ici et d’ailleurs, Perce‐Neige, 2011). En parallèle, il a réalisé deux films produits par l’Office national du film du Canada, soit Tableaux d’un voyage imaginaire en 2001 avec le cinéaste Jean Chabot et Au bout du fil en 2006.

Quelques références

  • Chedly Belkhodja et Michèle Vatz-Laaroussi (sous la dir.) (2012) L’immigration en dehors des grands centres : enjeux, politiques et pratiques dans cinq États fédéraux, Paris, L’Harmattan, 266 pages
  • Chedly Belkhodja  (2011) D’ici et d’ailleurs. Regards croisés sur l’immigration francophone en Acadie du Nouveau-Brunswick, Moncton, Éditions Perce-Neige (Essais et documents), 122 pages.
  • Chedly Belkhodja et Christophe Traisnel (2011). « Immigration and Diversity in New Brunswick », John Biles, Meyer Burstein et Jim Frideres (sous la dir.) Integration and Inclusion of Newcomers and Minorities across Canada, McGill-Queen’s University Press, p. 277-300.

Houcine Boulaoutaq invité par le programme Volubilis

Le laboratoire reçoit du 15 novembre au  8 décembre 2012 Houcine Boulaoutaq, doctorant et enseignant à l’Université Ibnou Zohr d’Agadir (Maroc), faculté des lettres et des sciences humaines. Houcine Boulaoutaq participe au programme Volubilis « Offres, usages et médias au Maroc », porté par Fathallah Daghmi à Migrinter et par le professeur Abderrahmane Amsidder à Agadir. Ce programme est financé par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes, le Ministère marocain de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des Cadres.

Son thème de recherche porte sur la formation et la transformation de l’opinion publique à travers les nouveaux médias au Maroc, et ce travail de thèse est encadré par le professeur Abderrahmane Amsidder de l’université d’Agadir et par le professeur Olivier Pulvar de l’université des Antilles et de la Guyane. Il compte pendant son séjour profiter des ressources bibliographiques et documentaires de Migrinter, et rencontrer des chercheurs et des doctorants du laboratoire.

Vous pouvez le rencontrer dans un des bureaux “Chercheurs invités” de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, bureau R.01, au rez-de-jardin.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Accueil de Tilila Mountasser (programme Volubilis)

Le laboratoire reçoit du 11 novembre au  8 décembre 2012 Tilila Mountasser, doctorante à l’Université Ibnou Zohr d’Agadir (Maroc). Tilila Mountasser participe au programme Volubilis « Offres, usages et médias au Maroc », porté par Fathallah Daghmi. Ce programme est financé par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes, le Ministère marocain de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des Cadres.

Tilila Mountasser a soutenu cette année son master 2 spécialisé en communication des organisations. Son mémoire de recherche a porté sur les usages et les pratiques des médias locaux à Agadir, sujet qu’elle compte approfondir dans son travail de thèse en sciences et technologies de l’information et de la communication, sous la direction du professeur Abderrahmane Amsidder. Elle compte pendant son séjour profiter des ressources bibliographiques et documentaires de Migrinter, et rencontrer des chercheurs et des doctorants du laboratoire.

Vous pouvez la rencontrer dans un des bureaux “Chercheurs invités” de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, bureau 1.04, au premier étage.

 

Lien :

Université Ibnou Zohr d’Agadir = http://www.uiz.ac.ma/

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Bienvenue à Félix Watang Ziéba

Migrinter reçoit, pour une période de 3 mois*, Félix Watang Ziéba, collègue géographe, enseignant au Département de Géographie à l’Ecole Normale Supérieure de l’Université de Maroua (Cameroun).

Félix Watang Ziéba travaille sur l’immigration transfrontalière au Nord-Cameroun. Il compte profiter de son séjour pour effectuer des recherches documentaires au centre de ressources et rencontrer les chercheurs du laboratoire les plus impliqués sur les terrains Ouest-Africains. Il souhaite également développer la question des politiques des migrations, celles de l’intégration, de la citoyenneté et d’une manière plus générale de la circulation migratoire.

Félix Watang Ziéba est à Poitiers sur invitation du laboratoire, dans le cadre d’une bourse d’études du gouvernement français (BGF-SCAC) gérée par l’Université de Poitiers.

Vous pouvez le rencontrer dans le bureau “Chercheurs invités” de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, bureau R01, au rez-de-jardin.

.

* du 06 septembre au 30 novembre 2012

 LIENS

  • Page personnelle de Félix Watang Ziéba sur le site de African Studies Center
  • Sa thèse est accessible sur le serveur TEL (thèses-en-ligne) “Muskuwaari, immigration et mutations spatio-agricoles en pays guiziga (Extrême-Nord Cameroun)“,
  • Carnet de soutenance de sa thèse

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Smail Kouttroub à l’invitation du programme Volubilis

Le laboratoire reçoit du 17 au 21 septembre 2012 Smail Kouttroub, professeur à l’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique, Université Mohamed V – Souissi – Rabat (Maroc).

Smail Kouttroub est un spécialiste des relations internationales, de géopolitique et des politiques migratoires. Chercheur associé à  l’Observatoire sur la Stabilité et la Sécurité en Afrique et en Méditerranée (OSSAM) EGE- Rabat, il est responsable de l’axe de recherche « Migrations et sécurité en Méditerranée Occidentale », Groupe de recherche « Géopolitique, identité et migrations ».

Smail Kouttroub enseigne depuis 2007 à l’Institut Universitaire de la Recherche Scientifique (IURS), Université Mohamed V- Souissi, Rabat. Il est docteur en droit de l’Université de Perpignan Via Domitia et ancien stagiaire de l’académie de droit international de La Haye et de l’école de formation des avocats de Montpellier.

Smail Kouttroub participe au programme Volubilis « Offres, usages et médias au Maroc », porté par Fathallah Daghmi. Ce programme est financé par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes, le Ministère marocain de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des Cadres.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Kouadio Alexis Lally : retour aux ressources

Le laboratoire est heureux d’accueillir pour la seconde fois Kouadio Alexis Lally. On se souvient de son précédent séjour, de mars à mai 2010 : il réalisait alors sa recherche doctorale et profitait du fonds documentaire pour étoffer sa bibliographie. Il avait également travaillé avec Patrick Gonin et Nathalie Kotlok sur la perspective de co-développement en Espagne.

Depuis ce premier séjour, il a soutenue sa thèse (sous la direction du professeur Óscar Fernández Álvarez) intitulée “La inmigración subsahariana en España : imaginarios, esperiencias y perspectivas de futuro de los Subsaharianos de León“. C’était le 16 décembre dernier à l’Université de León, au département d’histoire et d’anthropologie sociale.

Cette année, il compte séjourner un mois à Poitiers, du 25 juin au 20 juillet. Son objectif  est de compléter et mettre à jour sa documentation, de préparer l’édition de sa thèse en langue française, et de rencontrer des chercheurs de Migrinter.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

ILDIKO OTOVA en immersion documentaire

Ildiko Otova au centre de ressources de MigrinterIldiko Otova est une jeune chercheure bulgare. Arrivée à Migrinter le 2 juillet dernier, elle sera accueillie par le laboratoire jusqu’au 26 de ce même mois.

Ildiko est en troisième année de thèse en sciences politiques. Elle est inscrite à la Nouvelle Université Bulgare (NUB), à Sofia, et elle est membre du laboratoire “Center for European Refugees Migration and Ethnic Studies – CERMES“. Le titre de son travail doctoral n’est pas encore décidé, mais on peut cependant dévoiler que sa recherche concerne les relations entre les villes et la migration hautement qualifiée, avec Sofia comme poste d’observation privilégié.

Mais ce n’est pas avec sa casquette de doctorante qu’Ildiko nous rend visite : elle participe à un projet scientifique sur les migrations des médecins bulgares et roumains vers la France. Cette recherche, financée par l’AUF (Agence Universitaire de la Francophonie), donnera lieu à un colloque de restitution prévu à Sofia en novembre 2012.

Ildiko Otova connaissait déjà Migrinter et la MSHS puisqu’elle avait effectué un séjour d’un mois, en octobre 2011 : elle avait alors bénéficié d’une bourse d’études du gouvernement français dans le cadre du programme pour la mobilité des jeunes chercheurs.

Sa directrice de thèse, Anna Krasteva, est aussi la responsable du CERMES. Elle a rencontré récemment Michel Audiffren, ancien directeur de la MSHS (Maison des Sciences de l’Homme et de la Société) de Poitiers et actuel président du “GIS Réseau national des MSH“, qui lui a conseillé de contacter Kamel Doraï. C’est donc à l’invitation de ce dernier qu’Ildiko nous fait l’honneur de cette seconde visite à Poitiers. Elle compte pendant son séjour profiter des ressources documentaires de Migrinter, rencontrer des chercheurs et si possible, guidée par Victoire Cottereau, effectuer un petit travail de terrain et interviewer les éventuels médecins bulgares ou roumains en poste au CHU.

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website

Recherche bibliographique à Migrinter : retour sur le séjour de Guerline Jean-Baptiste

Du lundi 4 au mardi 19 juin, le laboratoire Migrinter a accueilli Guerline Jean-Baptiste, doctorante en Sciences Politiques de l’Université Rennes I, pour un séjour de recherche. Sa thèse porte sur les migrations haïtiennes et cubaines aux États-Unis et interroge dans une approche critique les enjeux que représentent ces migrations dans les rapports de pouvoir entre ce pays d’Amérique du nord et ces deux îles caribéennes.

Guerline Jean-Baptiste a suivi une formation académique en langues et civilisations à l’Ecole Normale Supérieure de Port-au-Prince, en Haïti. Elle a par la suite obtenu une licence en langues, littératures et civilisations étrangères, à l’Université des Antilles et de la Guyane en Martinique, qu’elle a complété par une maîtrise en civilisation nord-américaine. Dans ce cadre, elle mit en place une étude sur les inégalités sociales aux Etats-Unis, en centrant son attention sur les populations afro-américaines : cependant, elle se voit refuser son visa d’entrée dans ce pays et doit réaliser sa recherche depuis Haïti. Elle poursuit son parcours universitaire en France et se spécialise en littérature étatsunienne. Puis elle retourne en Haïti où elle donne des cours d’analyse textuelle et de littérature anglo-saxonne à l’Ecole Normale Supérieure de Port-au-Prince. Elle obtient alors un visa pour les Etats-Unis et décide de reprendre ses études sur ce pays en entamant une recherche doctorale.

C’est au sein du laboratoire CRAPE (Centre de recherches sur l’action politique en Europe) à l’Université de Rennes I que Guerline mène son investigation depuis la rentrée 2012, dirigée par Mario Menéndez.

La recherche doctorale qu’elle conduit à présent vise à comprendre les interrelations entre d’une part, les migrations haïtiennes et cubaines aux Etats-Unis  et d’autre part, les enjeux politiques et économiques des États impliqués. Dans une perspective comparative qui s’intéresse à deux champs migratoires, elle s‘interroge sur la possible instrumentalisation de ces migrations et sur leur inscription dans des rapports de pouvoir entre les Etats-Unis et les pays caribéens. Guerline souhaite questionner ces relations d’hégémonie/subalternité au travers des expériences migratoires des individus mises en liens avec les politiques migratoires et les stratégies économiques adoptées par le pays de destination.

La politique étrangère des Etats-Unis utilise-t-elle ces flux migratoires pour faire pression sur les gouvernements des pays d’origine ? Par exemple, en Haïti, quels liens y a-t-il entre le développement d’une économie néolibérale impulsée par les Etats-Unis, l’implantation de programmes d’investissement ou de projets d’aide nord américains et la structuration des migrations en direction des Etats-Unis ? Il est d’ailleurs possible d’observer une profonde asymétrie dans la politique étrangère des Etats-Unis envers ces deux pays, ce qui rend une démarche comparative tout à fait pertinente et éclairante.

Dans le cadre de sa thèse, Guerline construit une approche originale et critique qu’elle a cherchée à alimenter en venant à Migrinter en ce mois de juin. Elle a ainsi pu accéder au centre de ressources du laboratoire et, guidée par le documentaliste Gilles Dubus, affiner sa recherche bibliographique sur les migrations dans les aires géographiques des Caraïbes et de l’Amérique du Nord. Il était important pour elle de trouver des outils théoriques et méthodologiques lui permettant d’aborder la question des migrations internationales et des politiques migratoires. Sa visite coïncidant avec le déroulement des journées d’études doctorales « Nouvelles Approches du Transnationalisme et de la Circulation Migratoire », la doctorante a ainsi pu participer à un atelier méthodologique lui offrant un large panorama de techniques d’enquêtes mobilisées dans le champ d’études des migrations internationales. Guerline a également profité de sa présence au laboratoire pour rencontrer des spécialistes des questions qu’elle soulève dans son investigation et préparer son prochain départ sur le terrain, à la fin du mois de juin.