Appel à communications : « Les migrations à l’épreuve de la nouvelle gouvernance locale »

« Les migrations à l’épreuve de la nouvelle gouvernance locale » 

(English below)

Date limite de soumission des propositions : 10 juillet 2015

Date de l’événement : 10-11 décembre 2015

Lieu : MSHS, Université de Poitiers, France

Coordinateurs du séminaire : Thomas Lacroix, chercheur CNRS, laboratoire Migrinter : thomas.lacroix@univ-poitiers.fr et Amandine Desille, doctorante, boursière Marie Curie, laboratoire Migrinter/université de Tel Aviv : amandine.desille@univ-poitiers.fr

Résumé : Le laboratoire Migrinter à l’Université de Poitiers, en coopération avec les programmes Integrim – Marie Curie Actions, et Mobglob, invitent les chercheurs travaillant sur les migrations internationales et la gouvernance locale au Nord et au Sud à partager leurs recherches en cours. L’appel s’adresse à des chercheurs confirmés mais aussi aux doctorants et jeunes chercheurs, toutes disciplines confondues (géographie, sociologie, anthropologie, sciences politiques, démographie…).

Présentation : Les Plans d’Ajustement Structurel imposés par la Banque Mondiale et le FMI, et les réformes de décentralisation mises en place dès les années 1980 ont profondément modifié le rôle des autorités locales dans la gestion des populations et du développement. Dans le monde entier, les autorités locales ont hérité de responsabilités toujours grandissantes sans forcément avoir hérité de l’autonomie et de la capacité financière nécessaires à la mise en place de politiques locales de développement (Young and Kaczmarek 2000). Cette évolution a été marquée par l’apparition de nouveaux outils (partenariats public-privés, partenariats interinstitutionnels et planification stratégique) et de nouveaux acteurs (entrepreneurs du développement, bureaux de consulting) (Feser 2014).

C’est dans ce contexte que les collectivités locales se voient dévolues une responsabilité grandissante dans la gestion de la question migratoire. Dans les pays d’accueil, l’échelon local devient celui de la mise en œuvre de la politique d’intégration et du multiculturalisme (Penninx et al. 2004; Walker and Leitner 2011; Varsanyi 2008; Good 2009; Schiller and Caglar 2010). La question de la diversité semble aussi devenir une façon de « positionner » la ville et de créer une « image de marque » qui peut résonner au niveau économique (Papademetriou 2014). Dans les pays émetteurs, les communes sont en concurrence pour capter des fonds pour soutenir leur plan de développement local. Les autorités locales peuvent tenter d’exploiter de façon plus efficace les liens de leurs résidents immigrés avec des organisations ethniques, ou même avec les autorités locales des villes où résident les émigrants, réinventant ainsi le rôle de la coopération décentralisée (Caglar 2006).

Suivant ces trois axes, nous sollicitons des chercheurs à la fois au Nord et au Sud pour mieux comprendre :

1) la gestion de l’immigration dans un contexte de décentralisation,

2) la promotion de l’immigration, de la diversité et de la multiculturalité comme vecteur de développement économique dans les villes d’accueil,

3) et finalement, l’entrée de la municipalité dans les pays émetteurs dans une logique transnationale de mobilisation des ressources, via les acteurs transnationaux.

Intervenants confirmés : Prof. Izhak Schnell de l’université de Tel Aviv (keynote speaker) ; Dr. Stéphanie Lima de l’université Jean-François Champollion ; et Dr. Hamidou Dia de l’université Paris Descartes.

Publication : les organisateurs envisagent la publication des articles issus de cette rencontre. Des informations supplémentaires vous seront communiquées.

Modalité de soumission : Merci de soumettre, avant le 10 juillet, un résumé de votre contribution (max 250 mots) en suivant le lien suivant. Nous privilégions les communications en anglais, mais les contributions en français sont également possibles : https://docs.google.com/forms/d/1B2xwYjNSHxFc470xX6WZ3DVmJkUeg_BtHB5jKy87vU4/viewform?usp=send_form. Il est aussi possible de l’envoyer directement aux organisateurs du séminaire.

Informations additionnelles :

Il n’y a pas de frais d’inscription.

Le transport et les frais de séjours des intervenants seront pris en charge.

———————————————————–

“Migrations and new local governance” 

Deadline for submission: 10 July 2015

Event held on: 10-11 December 2015

Venue: MSHS, University of Poitiers, France

Workshop coordinators: Thomas Lacroix, CNRS researcher, Migrinter: thomas.lacroix@univ-poitiers.fr and Amandine Desille, Phd student, Marie Curie fellow, Migrinter/ Tel Aviv University: amandine.desille@univ-poitiers.fr

Brief: Migrinter research lab at the University of Poitiers, in cooperation with the Integrim program – Marie Curie Actions, and Mobglob, invite scholars working on international migrations and local governance in the Global North and the Global South to share their on-going research works. This call addresses scholars as well as early-stage researchers and Phd students from all fields (geography, sociology, anthropology, political sciences, demography and more).

Introduction: Structural Adjustment Plans forced upon by the Word Bank and the IMF, as well as decentralisation reforms implemented as early as in the 1980s deeply impacted the role of local governments in managing populations and development. All around the world, local governments deal with increasing responsibilities without the autonomy and the financial capacity necessary to carry out local development policies (Young and Kaczmarek 2000). These changes also caused the introduction of new tools (PPP, inter-institutional partnerships and strategic planning) and new actors (development entrepreneurs, consultants) in local governments (Feser 2014).

In this context, local governments are increasingly responsible of migration management. In receiving countries, the local level becomes the level of integration policies and multiculturalism policies’ implementation (Penninx et al. 2004; Walker and Leitner 2011; Varsanyi 2008; Good 2009; Schiller and Caglar 2010). Diversity issue becomes a way of ‘positioning the city’ and creating a ‘municipal brand’ which can be a lever for economic development (Papademetriou 2014). In sending countries, towns compete for funds to sustain their local development plan. Local governments can also leverage in a more efficient way the ties between their immigrant residents and ethnic organisations, or even the ties with sending local governments, reinventing the role of decentralised cooperation (Caglar 2006).

Following those three themes, we invite scholars in the North and in the South to present their work to better understand:

1) Immigration management in a context of decentralisation

2) Immigration, diversity and multiculturalism promotion as a lever for economic development in host cities

3) And finally, the transnational logics of local government in sending countries through transnational actors in order to mobilise new resources.

Confirmed speakers: Prof. Izhak Schnell (Keynote speaker) from Tel Aviv University will introduce the workshop. Dr. Stéphanie Lima from Jean-François Champollion University (Albi) and Dr. Hamidou Dia Paris Descartes University will also present their research.

Publication: Coordinators are currently exploring possibilities to publish the presented articles in a journal/working paper series/book.

Submission: Please kindly submit an abstract of 250 words at most before 10 July 2015 following this link. Contributions in English are preferred, although French is also a possibility:

https://docs.google.com/forms/d/1B2xwYjNSHxFc470xX6WZ3DVmJkUeg_BtHB5jKy87vU4/viewform?usp=send_form. We also accept abstracts sent directly by email.

Additional information:

There is no registration fee.

Migrinter will sponsor transport and accommodation for speakers.

Bibliographie indicative/ bibliography

Caglar, Ayse. 2006. “Hometown Associations, the Rescaling of State Spatiality and Migrant Grassroots Transnationalism.” Global Networks 6 (1): 1–22.

Feser, Edward. 2014. “Planning Local Economic Development in the Emerging World Order.” Town Planning Review 85 (1): 19–38.

Good, Kristin R. 2009. Municipalities and Multiculturalism: The Politics of Immigration in Toronto and Vancouver. Studies in Comparative Political Economy and Public Policy. Toronto: University of Toronto Press.

Papademetriou, Demetrios. 2014. MIGRATION’S LOCAL DIVIDENDS How Cities and Regions Can Make the Most of Immigration. Council statement. Convener, Transatlantic Council on Migration President: Migration Policy Institute Europe. http://www.migrationpolicy.org/research/migrations-local-dividends-how-cities-and-regions-can-make-most-immigration-transatlantic.

Penninx, Rinus, Karen Kraal, Marco Martiniello, and Steven Vertovec. 2004. Citizenship in European Cities: Immigrants, Local Politics, and Integration Policies. Ashgate Publishing, Ltd.

Schiller, Nina Glick, and Ayse Caglar, eds. 2010. Locating Migration: Rescaling Cities and Migrants. Ithaca, NY: Cornell University Press.

Varsanyi, Monica. 2008. “Rescaling the ‘Alien,’ Rescaling Personhood: Neoliberalism, Immigration, and the State.” Annals of the Association of American Geographers 98 (4): 877–96.

Walker, Kyle E., and Helga Leitner. 2011. “The Variegated Landscape of Local Immigration Policies in the United States.” Urban Geography 32 (2): 156–78.

Young, Craig, and Sylwia Kaczmarek. 2000. “Local Government, Local Economic Development and Quality of Life in Poland.” GeoJournal 50 (2/3): 225–34.


Une réflexion sur « Appel à communications : « Les migrations à l’épreuve de la nouvelle gouvernance locale » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.