Hicham Jamid : la tête dans les livres

Le laboratoire MIGRINTER accueille du 26 mai au 25 juin 2014 Hicham Jamid, qui nous vient de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Ibn Zohr (Agadir, Maroc). Hicham est géographe : il prépare une thèse de doctorat sous la direction du professeur Mohammed Charef, directeur du Laboratoire d’Etudes sur les Migrations, Anthropologies, Sociétés et Espaces (LEMASE) à Agadir. M. Charef est également membre associé de Migrinter depuis près de trente ans.

En novembre 2013, Hicham Jamid a soutenu un mémoire de fin d’étude portant sur « L’Entrepreneuriat migrant et le réinvestissement dans le pays d’origine, le cas des commerçants d’Agadir », pour l’obtention d’un Master en Migrations et Développement Durable. Il poursuit sa réflexion à travers son projet de thèse intitulé : « Marocaines et Marocains en contexte transmigratoire : représentations et discours ». Ce travail consiste à étudier les mobilités de migrants marocains hautement qualifiés, encore peu explorées dans les recherches sur le phénomène migratoire marocain. Cette recherche doctorale s’inscrit dans la logique des études sur le transnational. Elle s’enregistre dans le prolongement des travaux sur les nouvelles réalités du phénomène migratoire et de la mobilité transnationale qu’opèrent les migrants marocains aujourd’hui, à l’aune de la mondialisation des échanges et de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Après avoir défini son sujet de thèse, Hicham effectue un séjour de recherche d’un mois à Migrinter, afin de mieux cerner sa problématique de recherche et d’effectuer au centre de documentation de Migrinter son travail bibliographique de base.

Hicham Jamid souhaite également profiter de son séjour au laboratoire pour rencontrer les chercheurs spécialistes dans les thèmes qu’il soulève dans ses recherches. De même, coïncidant avec sa présence à Migrinter, il souhaite intégrer le réseau de doctorant-e-s travaillant sur les migrations qui doit être créé à l’issue du séminaire doctoral « Nouvelles migrations, nouveaux concepts, nouvelles méthode », les 23 et le 24 juin 2014.

Hicham Jamid a publié récemment dans la revue “Hommes et Migrations” un article intitulé “Du couscous au foie gras : l’investissement des Marocains du monde dans le secteur de la gastronomie et ses répercussions dans le pays d’origine” (avec Marie Caquel, Hommes et Migrations, 2013, n°1303, pp.67-72). [http://hommesmigrations.revues.org/2555]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.