Archives par mot-clé : Proche-Orient

L’urbanité des marges

VIENT DE PARAITRE

L’urbanité des marges : migrants et réfugiés dans les villes du Proche-Orient. – Paris : Téraèdre, 2012. – 335 p. (Un lointain si proche)
ISBN 978-2-36085-022-8

Recension sur France Culture par Jacques Munier dans « L’Essai et la revue du jour« 

Note de lecture sur le site nonfiction.fr

-o-

Cet ouvrage collectif est dirigé par Kamel Doraï et Nicolas Puig. Il contient des textes de Michel Agier, Jalal Al Husseini, Sari Hanafi, Taylor Long, Myriam Ababsa, Khadija Fadhel, Lamia Missaoui, Alain Tarrius, Agnès Deboulet, Julien Bret, Marie-Antoinette Hily, Sylvaine Bulle, Daniel Meier et Armanda Dias.

 -o-

Dans cet ouvrage qui vient de paraître, les marges renvoient à la faible légitimité des habitants à partager l’espace urbain et à accéder à la citoyenneté : ainsi, les auteurs s’interrogent sur les formes de participation de ces habitants aux organisations urbaines.

Ces populations, migrants, réfugiés et relégués, à l’écart ou en périphérie, parfois dans le centre mais dans des lieux « insecures » (immeubles squattés…), sont stigmatisés, marginalisés… Cependant, elles se construisent des familiarités avec les lieux et les gens, elles transforment le monde urbain, elles recomposent les territoires de la ville, elles imaginent de nouvelles pratiques urbaines.

Ici, la ville est au Proche-Orient, au Liban, en Syrie, en Jordanie ou en Palestine…. mais elle pourrait très bien être ailleurs, et même tout près de nous : les descriptions et les analyses sont tout à fait transposables. Et c’est tout le sens de la collection « Un lointain si proche ».

SOMMAIRE

Introduction : insertions urbaines et espaces relationnels des migrants et réfugiés au Proche-Orient (Nicolas Puig & Kamel Doraï)

première partie. La gouvernance des camps palestiniens et de leurs extensions : l’aménagement au risque de la symbolique des espaces
préambule : temps, espace et politique (Michel Agier)
chapitre 1 : les camps de réfugiés palestiniens, soixante ans après (Jalal Al Husseini)
chapitre 2 : gouvernance, gouvernementalité et état d’exception dans les camps de réfugiés au Liban (Sari Hanafi & Taylor Long)
chapitre 3 : la gestion des quartiers informels en Jordanie (Myriam Ababsa)
chapitre 4 : le camp de Jaramana : un espace marginal au coeur de l’agglomération damascène (Khadija Fadhel)

deuxième partie. Socialités migrantes
Préambule : quelques étapes urbaines des transmigrant(e)s en Europe (Lamia Missaoui & Alain Tarrius)
chapitre 5 : impasses résidentielles et citoyennetés en berne : migrants internationaux à Beyrouth (Agnès Deboulet)
chapitre 6 : le jour des migrants. pratiques dominicales des migrants non arabes à Beyrouth (Julien Bret)
chapitre 7 : migrants et « établis » dans une banlieue de Beyrouth (Marie-Antoinette Hily)

troisième partie. Frontières spatiales, frontières intimes
Préambule : l’horizon de la migration comme expérience de soi et comme plan de vie (Sylvaine Bulle)
chapitre 8 : ville intimes. expériences urbaines des réfugiés palestiniens au Liban (Nicolas Puig)
chapitre 9 : les Irakiens à Damas : dynamiques migratoires et nouvelles pratiques de la ville (Kamel Doraï)
chapitre 10 : les marges identitaires chez les couples libano-palestiniens à Beyrouth et au Sud : une comparaison (Daniel Meier)
chapitre 11 : les résistances imagées ; icônes politiques dans deux espaces urbains à la marge (Amanda Dias)

Mise en Perspective : un Orient plus proche qu’il n’y paraît (Marie-Antoinette Hily)

Avec le concours de l’IFPO

Gilles Dubus

IE CNRS, documentaliste

More Posts - Website