Soutenance de thèse – Victoire Cottereau – Les « invisibles » de l’hôpital

Soutenance de thèse pour l’obtention du doctorat en géographie

présentée par Victoire Cottereau

Mercredi 24 juin 2015, 14 h 00, salle Mélusine (MSHS)

« Les « invisibles » de l’hôpital: Parcours et projets migratoires des praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) dans la région Poitou-Charentes »

(sous la direction d’Emmanuel Ma Mung, directeur de recherche au CNRS, et d’Anne-Cécile Hoyez, chargée de recherche au CNRS)

 

La démographie médicale française présente aujourd’hui des disparités territoriales dans la répartition des praticiens de santé. Ces déséquilibres sont en partie liés à des déficits de praticiens dans les hôpitaux de pôles urbains secondaires et à des stratégies d’évitement de certaines zones urbaines défavorisées ou rurales par les nouvelles générations de médecins. C’est dans ce contexte de « pénurie localisée » de médecins diplômés en France que l’État a ouvert ses hôpitaux aux praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) dans les années 1980. Cette recherche doctorale propose de croiser géographie des migrations internationales et géographie de la santé pour étudier cette catégorie particulière de médecins au sein de la région Poitou-Charentes. Elle interroge notamment la présence, la répartition géographique, les conditions d’exercice de ces médecins ainsi que les parcours et les projets migratoires de ces migrants hautement qualifiés. Cette thèse analyse le contexte dans lequel cette migration a pris place, l’évolution de celui-ci, mais également les ressorts et la manière dont les « invisibles » de l’hôpital font preuve pour pouvoir pleinement intégrer le corps médical français.

ABSTRACT – The « invisible » of the hospital: migratory paths and projects of health practitioners qualified outside the European Union in the Poitou-Charentes region (France)French medical demography currently shows territorial disparities in health practitioners’ distribution. These imbalances are partially linked to a lack of health practitioners in hospitals established in secondary urban poles. Also, this is due to strategies of avoidance of certain disadvantaged areas (with rural or urban background) by young generations of doctors. In this context of « localized shortage » of doctors graduated in French universities, the country has opened its hospitals to practitioners qualified outside the European Union in the 1980s. This doctoral research proposes to study this particular category of doctors in the Poitou-Charentes region (France); for that, this work crosses geography of international migrations and health geography. This study questions the presence, geographical distribution, conditions of exercise and trajectory and projects of these highly skilled migrants. This doctoral thesis analyzes the context in which this migration took place, its evolution and the issues and challenges for these « invisible » to fully integrate the French medical profession.

Composition du jury

  • Sébastien Fleuret, Directeur de recherche CNRS, ESO, Université d’Angers (examinateur)
  • Anne-Cécile Hoyez, Chargée de recherche CNRS, ESO, Université de Rennes 2 (co-directrice)
  • Emmanuel Ma Mung, Directeur de recherche CNRS, MIGRINTER, Université de Poitiers (co-directeur)
  • Jean-Baptiste Meyer, Directeur de recherche IRD, LPED, Université d’Aix-Marseille (rapporteur)
  • Nelly Robin, Chargée de recherche (HDR), IRD, CEPED & MIGRINTER, Université de Poitiers (examinatrice)
  • Alain Vaguet, Maître de conférences (HDR), MTG, Université de Rouen (rapporteur)

 _oOo_

Après la soutenance, l’impétrante vous invitera à un cocktail chaleureux.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *