Soutenance de thèse : Eleonora Guadagno

Eleonora GUADAGNO  soutiendra publiquement sa thèse pour l’obtention du doctorat en Géographie Politique et Sociale le 20 juin 2014 à l’Université de Poitiers, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société.

Intitulée  » Comment le phénomène du déplacement environnemental est-il perçu par les pays industrialisés ? Observations empiriques en Italie à partir des glissements de terrain à Sarno et à Cerzeto « , cette thèse a été réalisée sous la direction de Véronique LASSAILLY-JACOB et  François GEMENNE.

Membres du jury :

  • François GEMENNE, Chercheur qualifié FNRS, CEDEM, Université de Liège.
  • Véronique LASSAILLY-JACOB, Professeur émérite de Géographie, Université de Poitiers.
  • Étienne PIGUET, Professeur de Géographie, Université de Neuchâtel.
  • Philippe VENIER, Maître de Conférence de Géographie, Université de Poitiers.
  • Catherine WIHTOL DE WENDEN, Directrice de recherche CNRS, CERI, SciencesPo Paris.
  • Roger ZETTER, Professeur émérite en Refugee Studies, Université d’Oxford.

.oOo.

Résumé :

Comment le phénomène du déplacement environnemental est-il perçu par les pays industrialisés ? Observations empiriques en Italie à partir des glissements de terrain à Sarno et à Cerzeto

Cette recherche interroge la perception du phénomène des déplacés environnementaux dans les pays industrialisés à partir de l’observation de deux catastrophes en Italie. L’analyse de la gestion environnementale et de la vulnérabilité dans le contexte italien, ainsi qu’une étude qualitative sur la couverture médiatique, les discours politiques et le vécu des déplacements environnementaux causés par deux coulées de boue à Sarno (en 1998) et à Cerzeto (en 2005), ont révélé les limites de l’usage de ce concept. De plus, cette recherche a montré que ces déplacements se produisent également dans des pays industrialisés, contrairement aux débats théoriques, aux discours politiques et aux représentations médiatiques actuels, qui se focalisent sur les contextes géographiques spécifiques des pays en développement. Les raisons expliquant les différences dans les discours sur ce même phénomène sont ici enquêtées, avec des instruments propres à la géographie et à la science politique. Les résultats de l’analyse révèlent un dessein politique qui vise à instrumentaliser le débat dans le but de renforcer le déséquilibre des pouvoirs politiques dans les pays industrialisés et entre ces derniers et les pays en développement.

Mots clés : Pays industrialisés, Italie, Sarno, Cerzeto, coulées de boue, déplacés environnementaux, vulnérabilité, catastrophe, couverture médiatique, discours politique.