Mobilité internationale et dynamiques résidentielles à Bogotá

Avis de soutenance de thèse

Harold Cordoba

Doctorant d’ESO-Rennes, soutiendra sa thèse de géographie à l’université Rennes 2 le

Jeudi 23 janvier 2014 à partir de 14h30

Salle des thèses, La présidence (Bât. P, 7ème étage), Métro Villejean-Université

Titre de la thèse:
« Mobilité internationale et dynamiques résidentielles à Bogotá (Colombie) »

Composition du Jury:
Antía PEREZ, Professeure à la Universidad da Coruña, ESOMI, Présidente et rapporteure
Thierry LULLE, Professeur à la Universidad Externado de Colombia, CIDS, Rapporteur
Naik MIRET, Maître de conférences à l’Université de Poitiers, UMR MIGRINTER, Examinatrice
Françoise DUREAU, Directrice de recherche honoraire à l’IRD, UMR MIGRINTER, Co-directrice
Vincent GOUËSET, Professeur à l’Université de Rennes 2, UMR ESO, Co-directeur

Résumé:
La métropole de Bogotá présente une mobilité internationale croissante, caractérisée par une importante émigration au cours des deux dernières décennies, le retour d’anciens émigrants colombiens à différentes périodes et dans une moindre mesure, l’arrivée d’immigrants internationaux. Ces mouvements de population ont des effets directs et indirects sur les dynamiques résidentielles. La thèse les analyse à partir de la structure urbaine de la métropole, des stratégies migratoires et résidentielles, de l’évolution des pratiques et représentations urbaines et des modes de vie plus ou moins visibles dans certains quartiers de l’aire métropolitaine. Cette recherche se fonde sur une diversité de sources quantitatives et qualitatives : documents officiels, recensements de la population, enquête sur la mobilité spatiale réalisée en 2009 à Bogotá puis complétée par un travail de terrain dans deux villes européennes (Barcelone et Paris) dans le cadre du projet ANR METAL. Les processus spatiaux sont analysés aux échelles nationale, métropolitaine, de 12 zones d’enquête et de 4 secteurs localisés de la ville. L’appareil théorique et méthodologique permet de définir quatre types de trajectoires migratoires à Bogotá : le retour, l’itinérance, l’immigration internationale et la circulation. Chaque type de trajectoire présente des relations spécifiques avec les dynamiques résidentielles. L’étude des processus spatiaux à partir de la mobilité internationale contribue à une meilleure compréhension et gestion des facteurs du changement urbain à différentes échelles dans la capitale colombienne.

Mots clefs:
Migration, mobilité internationale, dynamiques résidentielles, pratiques urbaines, représentations urbaines, Bogotá.

La soutenance est publique. Elle sera suivie d’un pot auquel vous êtes cordialement invité.e.s


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *